Skip to Content

Mes 11 applications iPad de 2011

C’est le dernier jour l’année pour faire des bilans. Voici la liste de applications qui m’accompagnent au quotidien:
– Facebook
– HootSuite, mon client Twitter et premier outil de veille donc
– TalkBox (Talkie Walkie et messagerie instantanée)
– Skype
– Spotify (au fait c’est une appli iPhone, hey Spotify à quand l’appli iPad?)
– ePresse (kiosque numérique, on s’en reparle très vite)
– RadioFrance
– France Télévisions
– GoodReader, un lecteur de fichiers, PDF notamment, très complet
– SoundTracking (Shazam en beaucoup plus social, impressionnant)
– Safari, même si très limité (je continue à consulter les sites Internet des journaux tout autant que leurs applications). Bien que la gestion des onglets se soit améliorée, le navigateur par défaut sur iPad est moins complet que Terra par exemple.

Un témoignage analogique – A la une du New York Times

Il y a quelques jours sortait en France le documentaire A la une du New York Times (Page One: Inside the New York Times). Un article du Monde présentait  le documentaire comme un témoignage sur le passage au Digital, en mettant en avant le moment particulier où il a été tourné, moment de crise, avec la montée en puissance  de Twitter et des blogs dans les pratiques de consommation des médias.
En allant voir le documentaire, on espérait donc en savoir un peu plus sur la stratégie digitale et la division numérique du New York Times, un des premiers quotidiens à avoir décidé de rendre payant l’accès à son site Internet, passé un certains nombre de consultations, un média qui dispose par ailleurs d’une des applications iPad news les plus réussies en termes d’expérience utilisateur.A la une du New York Times
On rêvait aussi d’en apprendre plus sur le lab digital dont dispose le journal, et qui teste, dit-on, les dispositifs de lecture futuristes. Hélas on n’apprend rien de tout ça. Le documentaire se concentre plutôt sur le fonctionnement éditorial du journal, notamment les conférences de rédaction et la construction de l’information, celle placée à la une en particulier. Mais même dans ce domaine, on reste sur sa faim. Il aurait été intéressant par exemple d’en savoir plus sur le recoupement des informations par les journalistes.

Le film se révèle finalement être une belle plaquette pour la « dame grise », mais sans réelle substance.