Skip to Content

Category: Réseaux sociaux

Linkedin lance la vidéo Live, devient virtuellement une plateforme de webinaire, moins d’audience B to B pour Youtube

Après Facebook et Twitter qui intègrent le Live depuis plusieurs années, via la fonctionnalité Facebook Live pour le premier et l’acquisition de Periscope pour le second, c’est maintenant Linkedin, le réseau social B to B, qui va intégrer la diffusion en direct de vidéo. La fonctionnalité n’est disponible dans un premier temps qu’aux États-Unis.

Jusqu’à présent, Youtube (et Dailymotion) constituaient les options les plus simples et les plus impactantes pour diffuser de la vidéo Live à une audience, qu’elle soit B to B ou grand public (B to C).
La facilité à intégrer et à exporter du contenu dans les players de ces 2 acteurs, ainsi que l’audience massive disponible étaient les 2 principales raisons de leur attrait.

Linkedin a pour lui une audience B to B hyper qualifiée, qui donnera une tout autre dimension à la captation d’événement; qu’il s’agisse de conférences de presse, tables-rondes ou de Webinaires. On imagine déjà les options publicitaires qui permettront de mettre en avant certains Live.

Ce qui a fait le succès de Youtube, Periscope ou Dailymotion, c’est la gratuité de l’accès à leur infrastructure de diffusion. Linkedin maintiendra-t-il cette gratuité dès lors qu’on passe en environnement B to B, sur une base contacts qualifiée selon des critères professionnels?
Le réseau social pourrait être tenté d’introduire une tarification en fonction de la durée des Live. Avec l’intégration précédente de Slideshare (création et partage de présentations) dans son écosystème et l’arrivée de la vidéo Live, Linkedin vient de devenir une plateforme de Webinaire très puissante.

Après Facebook, pour qui il a été très rapidement évident que la vidéo ne pouvait pas être sous-traitée à Google, Twitter a intégré un Media Center qui a vocation à détourner du trafic de Youtube, avec une infrastructure interne de diffusion plus fluide (et plus impactante visuellement) que l’exportation d’un player Youtube dans la timeline.
L’arrivée de Linkedin sur ce terrain implique que Youtube sera encore plus un média B to C.
Pour les éditeurs de contenus se posera la question de la publication sur ces plateformes multiples.

Outre son audience massive et son rôle incontournable pour le référencement, Google garde encore de l’avance sur la sophistication des statistiques de consultation des vidéos, dont aucune autre plateforme n’égale la granularité et l’étendue.
Youtube et Dailymotion gardent également pour eux le statut de solutions interopérables devant la multiplication de plateformes vidéos cloisonnées.

La conférence ADICOMDAYS s’est penchée sur la communication digitale en Afrique

Le 2 mars dernier, les agences Totem Experience et Hopscotch Africa ont organisé la première conférence d’ampleur à Paris consacrée à la communication digitale en Afrique.
Ce rendez-vous réunissaient des marques, des agences de communication et de nombreux influenceurs pour donner des clés sur les tendances à l’œuvre dans le secteur Digital sur le continent. 2 cabinets d’études, Limelight (groupe BVA) et IPSOS Africap, étaient impliqués dans l’organisation de l’événement, et ont partagé les données de leurs recherches.
On apprend ainsi que les priorités digitales 2017 pour un panel d’une centaine d’acteurs du secteur interrogés par Limelight sont, dans l’ordre:

– Les réseaux sociaux
– Le contenu de marque
– Site Web institutionnel
– Site web commercial
– Mobile
– Marketing d’influence

La place du mobile en avant-dernière position surprend, s’agissant d’un continent « mobile first » avec des taux de pénétration approchant les 100%. L’explication vient en grande partie du coût sans doute trop élevé des forfaits data sur le continent, qui n’encouragent pas l’usage d’applications mobiles, en dehors de celles dédiées aux réseaux sociaux et à la communication (messagerie, VoiP, mail).

L’agence Totem Experience a saisi le cadre de la conférence pour lancer TINA, une plateforme Web destinée à connecter les marques aux influenceurs du continent.
Le site Africa Salons a réalisé des interviews avec plusieurs participants à la conférence ADICOMDAYS.